Imprimé le 25/11/2020

Depuis la page : https://www.sde82.fr/reseaux/eclairage-public/

La qualité de l’éclairage public répond à un objectif partagé par les communes et le Syndicat. En effet, les aménagements sur ces réseaux contribuent à l’amélioration du cadre de vie et à la protection de l’environnement.

Les investissements orientés vers un éclairage public performant

Le SDE 82 assure la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage d’installations nouvelles ou de rénovations pour les communes qui lui donnent mandat. Sous réserve des droits ouverts et de l’éligibilité de l’opération, le Syndicat octroie des subventions.

Trois dispositifs financiers accompagnent la modernisation de l’éclairage public

Installation en photovoltaïque

L’aide aux travaux en communes rurales

La subvention couvre 40 % du coût hors taxe des travaux plafonné à 28 000 euros. Son montant maximal s’établit donc à 11 200 euros. Deux périodes annuelles sont cumulables.

Source économe en énergie (LED)

L’aide au remplacement des sources énergivores

Si la consommation est au moins divisée par trois grâce à des matériels éligibles aux certificats d’économies d’énergie, la commune peut bénéficier d’un montant annuel maximal de 4 500 euros, équivalant à 300 euros pour 15 appareils remplacés. Deux années de droit sont consommables en une seule fois.

Luminaires de type “boule” à remplacer

L’aide au remplacement des luminaires de type “boule”

Egalement fixée au niveau maximal de 4 500 euros par an (15 unités à hauteur de 300 euros), elle concerne la réduction des nuisances lumineuses. Les appareils émettant plus de 50 % de lumière vers le ciel étant proscrits au 1er janvier 2025, cette subvention accélère la mise en conformité des installations. Le cumul des droits de deux années est également possible. Ce dispositif limité dans le temps sera abrogé le 31 décembre 2024.

Des aides optimisées grâce au mécanisme de cumul

Les communes peuvent consommer en une seule fois les droits accordés sur une période de deux ans et plusieurs aides financières se combinent. Ainsi, l’aide au remplacement des luminaires énergivores d’une part et l’aide à la substitution des luminaires de type boule d’autre part, sont cumulables avec l’aide aux investissements. Et ce, dans la limite des 80 % subventionnables.

L’entretien des installations

Au 1er janvier 2020, 119 contrats tripartites (signés entre les communes, le SDE 82 et des entreprises habilitées) sont en cours.

Les modalités contractuelles garantissent une maintenance de qualité, dans le respect des règles et normes en vigueur. C’est pourquoi les lampes à vapeur de mercure (ballons fluorescents), retirées de la vente par la réglementation, sont exclues du dispositif.

Des nouvelles modalités depuis le 1er janvier 2020

Le coût annuel de la prestation d’entretien et le montant de la subvention octroyée par le SDE 82 sont basés sur le patrimoine relevé à la signature du contat. Le Comité syndical a décidé que les contrats de trois ans signés à partir du 1er janvier 2020 seront actualisés à chaque date anniversaire. En conséquence, toute modification patrimoniale se répercutera sur les conditions financières.

Intervention de maintenance à l’aide d’une nacelle

Le géoréférencement des réseaux enterrés

Le SDE 82 propose un nouveau service aux communes depuis 2019

Pour répondre aux obligations réglementaires, les communes ont la possibilité de donner mandat au Syndicat Départemental d’Energie pour détecter et géolocaliser les infrastructures souterraines d’éclairage public. Le SDE 82 leur propose un accompagnement logistique, technique et financier.

Opération de géolocalisation à Bressols

L’extinction nocturne

La démarche d’extinction nocturne vise un double objectif : réduire la pollution lumineuse et limiter les consommations d’énergie. Pour accompagner les communes, le SDE 82 les informe sur les obligations réglementaires à respecter. Il fournit par ailleurs des panneaux d’information à implanter à l’entrée des bourgs.

Panneau informant de l’extinction nocturne à Piquecos