Une fois de plus, avec 140 communes représentées, l’assiduité des délégués aux réunions du SDE 82 ne s’est pas démentie. La séance a débuté en abordant une thématique au cœur de l’actualité, celle de la mise en œuvre de la transition énergétique.

Point d’avancement sur les actions concertées et mutualisées


Trois des plus récentes, la co-création d’un outil départemental de soutien à l’émergence des énergies renouvelables, l’étude d’opportunité de déploiement d’infrastructures de recharge de type hydrogène et GNV-BioGNV (gaz naturel pour les véhicules) ainsi que la géolocalisation des réseaux de chaleur et d’éclairage public, ont fait l’objet d’une communication détaillée auprès des élus. Il a également été rendu compte du fonctionnement du service public de recharge des véhicules électriques qui répond à une demande croissante d’utilisateurs de plus en plus nombreux.

Des délibérations votées


Toujours dans l’objectif fixé par les orientations de la loi de transition énergétique, les élus ont approuvé la mise en place d’un nouveau service mutualisé de conseil dans le cadre d’un appel à candidatures régional de l’ADEME « Conseil en énergie partagé ». L’engagement du SDE 82, déjà fort au niveau départemental, s’élargit au niveau régional. Ainsi, les délégués ont voté en faveur de l’adhésion à l’Agence Régionale Energie Climat (AREC) qui aide les territoires à concrétiser leurs projets de transition énergétique.

Les perspectives budgétaires pour 2020


A l’issue de l’assemblée générale, les orientations budgétaires ont été débattues. L’objectif 2020 vise à poursuivre la mise en œuvre des projets de transition énergétique tout en préservant un fort niveau d’investissement en faveur de la qualité de la desserte électrique. Ainsi, le programme de travaux sur les réseaux a été acté à plus de 16 millions d’euros.

Article publié le : 30 janvier 2020