Imprimé le 25/11/2020

Depuis la page : https://www.sde82.fr/visite-du-principal-financeur-de-lelectrification-rurale/

Le rôle crucial du FACE

Le développement de l’électrification rurale doit beaucoup à ce fonds créé en 1936 pour organiser la solidarité entre les territoires. Après des années de création et développement du réseau, les actions ont évolué vers l’effacement et la sécurisation des lignes aériennes. Au titre de l’année 2020, tous programmes confondus, le SDE 82 a perçu 5,874 millions d’euros. Il est à noter que le SDE 82 ne s’est jamais vu appliquer aucune des pénalités prévues. En premier lieu, parce qu’en Tarn-et-Garonne toutes les communes sont regroupées autour d’un syndicat départementalisé. En second lieu, parce que les programmes sont achevés sans dépassement des délais prescrits.

Seize visites de contrôle sur le terrain

D’un point à l’autre du département, le contrôleur s’est déplacé sur site après avoir analysé les dossiers de seize opérations qu’il a choisies, réalisées par les différentes entreprises titulaires du marché. L’objectif consiste à s’assurer de la pertinence technique et financière des travaux. A chaque fois, l’amélioration de la qualité du réseau et de l’électricité distribuée est évaluée, tout en s’assurant que les aides allouées ont été utilisées avec la plus grande efficacité. De plus, les états d’achèvement des travaux sont examinés avec la plus grande attention pour détecter d’éventuelles incohérences entre les bases de données et la réalité du terrain.

Le compte rendu officiel reçu fin octobre

A l’issue des trois jours passés en Tarn-et-Garonne, le contrôleur a souligné l’excellent esprit de coopération qui a prévalu et la sérénité des échanges avec le SDE 82. Sur son rapport, il relève les bonnes pratiques caractérisées par la cohérence entre le terrain et les documents techniques et comptables, par la qualité de repérage des coffrets réseaux et des supports, par l’utilisation pertinente de la technique aérienne ou souterraine en fonction des besoins et des critères technico-économiques. Par ailleurs, il note des axes de progrès en termes de gestion des supports déposés et à déposer, d’homogénéité dans la réalisation des plans de récolement (à enrichir d’une synthèse permettant une lecture rapide de l’ensemble des données du chantier). Enfin, dans une affaire contrôlée, il conseille de réaliser le rechargement en matériaux appropriés au pied d’un coffret et d’un support qui ont souffert du ruissèlement des eaux de pluie.

Article publié le : 21 octobre 2020